Hypocrisie et imprévoyance de la majorité municipale

Le groupe Echirolles pour la vie dénonce l’imprévoyance et l’hypocrisie dont fait preuve la majorité échirolloise à la tête le la ville au sujet de la famille Serbo Croate, dont les caravanes ont brûlé la semaine dernière sur le parking du cinéma pathé.

S’offusquer de ce qu’il vient d’arriver alors même que cela fait plus d’un an que des solutions auraient dû être trouvées c’est inconcevable pour nous et inadmissible. Et le comble, c’est de constater que le parti communiste tente de récupérer politiquement cette histoire en lançant une pétition à l’attention du préfet pour plus d’humanité envers la famille. Mais de qui se moque-t-on ? Nous disons STOP à la manipulation des esprits et souhaitons rétablir quelques vérités.
Renzo Sulli et sa majorité n’ont pas souhaité s’occuper pleinement de cette famille, tel que nous l’avions demandé lors d’un vœu au conseil municipal du 30/09 /2014 !
Nous demandions à ce que la ville s’engage à reloger la famille dans les logements vides disponibles pendant une durée d’un an maximum et à exiger auprès de celle ci l’acceptation de relogement. En cas de refus de la famille, la ville s’engageait à l’exclure du parking du cinéma. En complément, nous demandions à ce que la ville s’engage à suivre le parcours d’insertion de la famille en question, afin de s’assurer qu’elle trouve du travail pour subvenir à ses besoins, qu’elle puisse payer son logement et s’insérer dans la société. De plus, la ville devait mettre en place, avec les associations, un dispositif afin de s’assurer que la famille suive des cours de français pour parfaire son insertion. Et enfin, nous demandions à ce que la ville s’assure auprès de la famille que toutes les exigences sanitaires soient remplies, notamment en faveur des enfants (carnet de vaccinations) et du suivi médical. Si les conditions n’étaient pas remplies, la ville devait s’engager à exclure la famille de ce logement et de la ville.
Renzo Sulli se disait lui, humain, en laissant ces familles dans ces habitations précaires et insalubres sur le parking, refusant notre proposition au motif que l’on en demandait trop.
Il est dramatique de constater aujourd’hui que trop de vies sont en danger quotidiennement à cause du laxisme et de l’immobilisme de la majorité échirolloise. Nous souhaitons maintenant qu’une solution digne pour la famille soit trouvée rapidement, que la ville s’assure de leur capacité à s’intégrer et que, dorénavant, tout campement illégal de la sorte soit expulsé dès son installation avec une tolérance zéro !
Notre groupe déplore la situation actuelle et espère que dorénavant le nécessaire sera fait afin d’éviter que cela se reproduise.
En attendant, force est de constater que du côté du PC- FN, depuis un an, il y a beaucoup de réactions mais peu de propositions.

Magalie VICENTE
Conseillère municipale UMP à Échirolles
Candidate de la droite, du centre
et de la société civile à la mairie d Échirolles pour 2014