Concertation et/ou consultation ?

Nos boites aux lettres d’élus, fin juin, nous réservaient une surprise de taille : un magazine de 20 pages (et oui 20…) en avant première, relatif à la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, édité à 4000 exemplaires… Une surprise, pourquoi ?

Premièrement, parce qu’au regard des mesures à mettre en place dans la baisse des dépenses publiques, ce genre de publication est à placer au premier rang, déjà, et par ailleurs, si la majorité avait été claire sur la mise en place de ce projet de réforme face aux citoyens de la ville et que le soi disant processus de concertation avait été complet et clair, elle n’aurait pas jugé utile de rédiger un document aussi détaillé qui apparait plus comme un justificatif de la prise d’engagement dans la réforme qu’autre chose et qui permet une fois de plus à la majorité d’y amener son petit mot…

Deuxièmement, ma plus grande surprise reste le titre, ouah, formidable non ? « un large processus de concertation [..] », puis en sous titre « la ville a souhaité que la mise en place de cette réforme importante donne lieu à un processus complet de concertation »

Je rappelle : « la concertation se distingue de la consultation en ce qu’elle ne se résume pas à une demande d’avis. Elle suppose la confrontation entre les parties, l’échange d’arguments, l’explicitation des points de vue de chacun ».

Voilà tout est dit, ce n’est pas comme si on avait une commission au sein de laquelle le débat aurait pu avoir lieu ces derniers mois !! Eh non… Les communistes spécialistes de la concertation ? Si tel était le cas, ça fait longtemps que ça se saurait….et pas qu’à Échirolles.

Magalie VICENTE
Conseillère municipale UMP à Échirolles
Candidate de la droite, du centre
et de la société civile à la mairie d Échirolles pour 2014