PC/PS ENTRE ACCORDS ET DESACCORDS

Laurent BERTHET a fait un choix, celui de ne pas s’allier avec Renzo Sulli, et ce depuis l’année dernière déjà, pour 2 raisons :

le résultat des présidentielles a donné des ailes au PS en 2012 et M. BERTHET, en position de leader de groupe a décidé qu’il était temps de partir seul, d’une part et d’autre part, il y avait une trop grande divergence entre les idées et les projets entre PC et PS.
De plus, Laurent Berthet a rejoint le réseau citoyen d’Echirolles, réseau totalement opposé à Renzo Sulli, ainsi que le modem.
Ce qui démontre bien, que ce choix est avant tout un choix personnel, qui dépasse les questions d’accords entre partis politiques et qui signifie une seule chose, il y a clairement incompatibilité complète entre les 2 listes à travailler ensemble et ce, depuis quelques années déjà!
Alors, quelle crédibilité an cas d’alliance au 2ème tour ! Alliance pour quoi? Pour quoi faire ? Battre la droite comme le dit Renzo Sulli et apporter quoi aux echirollois? Une ville statique, bloquée par les compromis comme c’est le cas déjà depuis des années! Hors de question que l’on laisse faire sans dénoncer cette absurdité ! Renzo Sulli crie que son adversaire c’est la droite, moi je lui réponds non, son adversaire c’est Echirolles pour la vie, avec ses colistiers, leurs compétences, un projet et des idées ! C’est ça l’avenir d’Echirolles ! Si l’on n’est pas capable de dépasser au niveau local les questions purement politiciennes pour garder le pouvoir alors, l’on ne pourra jamais proposer de projet viable pour les citoyens dans leur intérêt.
Le combat, c’est celui des idées, des projets, des personnes, pas des partis politiques, Renzo Sulli se trompe d’adversaire et Laurent Berthet de même s’il s’allie au deuxième tour, d’ailleurs, sur la liste de Renzo Sulli l’on peut constater que les membres de la société civile se comptent à peine sur les doigts d’une main ! Preuve de sa capacité de rassemblement des habitants au sein de la ville!
Nous avons confiance aux echirollois qui attendent le renouveau et la division à gauche montre une seule chose, leur incapacité à se rassembler autour d’un projet et des idées donc leur incapacité future évidente à diriger ensemble la ville. Si le rassemblement a lieu ce ne sera qu’une question de pouvoir au détriment de l’intérêt général, or cet intérêt c’est la priorité d’Echirolles pour la vie car il a été trop largement lésé.

Magalie VICENTE
Conseillère municipale UMP à Échirolles
Candidate de la droite, du centre
et de la société civile à la mairie d Échirolles pour 2014