Réunion aménagement de la Villeneuve
dans le cadre de l’ANRU

Hier soir se tenait à la Butte une réunion sur le projet d’aménagement du quartier de la Villeneuve dans le cadre de l’ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine). Renzo Sulli a introduit la soirée, puis une vidéo a été diffusée, dans laquelle l’on pouvait écouter les doléances de la population, adultes et enfants : que souhaiteriez vous dans votre quartier ?

Les réponses les plus courantes étant les espaces verts, des jeux, des toboggans et balançoires, piscine aussi et commerces. Ensuite, sous forme d’ateliers, les personnes présentes se sont partagées en 2 groupes pour échanger et faire des propositions. Toutefois, à l’extérieur sur des panneaux, était présenté le projet d’aménagement urbain vu par la ville, et là c’est un véritable CHOC !

Comme l’on peut le constater sur les diverses photos, les barres rouges sont les nouvelles constructions prévues, alors que seules 2 tours vont être détruites. La volonté de la majorité est claire; rapprocher les troisquartiers : Essarts, Surieux et les Granges avec un coeur de quartier (indiqué par les pointillés) qui serait le gymnase de la Butte et l’avenue des états Généraux. Afin de permettre ce rapprochement on construit de part et d’autre de l’avenue afin de densifier et ne faire plus qu’UN.

Problème : l’avenue des États Généraux, une deux fois deux voies qui traverse la ville le long du tram, est un axe de circulation essentiel. Seule solution, couvrir l’avenue par un pont suffisamment large pour envisager la traversée et en faire un lieu de vie plus sympa qu’une simple passerelle… Une chose est sûre, ce n’est pas en urbanisant encore plus les trois quartiers que l’on permettra leur rapprochement effectif.

La municipalité nous joue une fois de plus la sérénade de la « soi disante concertation » en laissant la possibilité au public de s’exprimer alors que tout cloisonné et décidé en amont. Par précaution ou par hypocrisie, annonce est faite à la population qu’il est plus que probable qu’un certain nombre de propositions ne soient pas retenues par l’ANRU… facile de deviner lesquelles…

Décidément utopie, dogmatisme et démocratie ne feront jamais bon ménage à Échirolles. Les temps changent sauf à Échriolles où les travers et les strates du passé demeurent plus vivant que jamais.

Magalie VICENTE
Conseillère municipale UMP à Échirolles
Candidate de la droite, du centre
et de la société civile à la mairie d Échirolles pour 2014