Agression des agents SDH au village 2 lors de l’opération « présence tranquillité »

Pour leur premier jour dans le cadre de l’opération « présence tranquillité » sur le village 2, les agents de la SDH ont été reçus à coups de projectiles par une quinzaine d’agresseurs !

Belle image de notre ville et de son bien vivre ensemble mis en avant par une majorité qui ne s’illustre qu’au travers de déclarations d’intentions et non au travers d’actes fermes et concrets.
Merci qui ? Merci R. Sulli !

D’abord, parce qu’il n’est pas normal que ce soit la SDH qui soit obligée d’assumer ce genre d’opérations « tranquillité » parce que la ville ne souhaite pas envoyer sa police municipale dans les quartiers, rétablir la tranquillité publique au nom de la paix sociale qu’elle a depuis trop longtemps achetée sur cette ville. Le laxisme et le clientélisme ont complètement verrouillé des quartiers transformés en zone de non droit, réquisitionnés par une poignée d’individus qui croient que le territoire leur appartient au détriment de la tranquillité des habitants! La police municipale ce n’est pas le CCAS !

Et deuxièmement, parce que, par le biais de certaines associations, complètement parasitées par les soldats communistes qui ne souhaitent pas au fond cette opération, à l’image de la majorité, la SDH en pleine réunion a directement reçu des menaces notamment aux Essarts, comme quoi les jeunes ne les laisseraient pas faire !
Peut -on encore parler aujourd’hui de volonté de M. le Maire d’une tranquillité publique dans sa ville ? Le bien vivre ensemble défendu par l’extrême gauche, de même que l’humain d’abord est un mensonge et a totalement été mis de côté au profit d’intérêts électoralistes !

Lors du dernier conseil municipal du mois d’octobre nous avions présenté un voeu pour installer de manière urgente, des caméras au village 2, or celui-ci a été refusé, il n’a même pas été présenté aux conseillers municipaux au motif que le super Plan de Prévention et de Lutte contre la délinquance de notre cher adjoint M. MONEL, prévoyait tout pour la tranquillité sur la ville !
Par conséquent, notre groupe demande à M. le Maire et son adjoint M. MONEL :
* de déployer très rapidement les caméras sur l’ensemble de la ville,
* d’assumer leurs responsabilités en arrêtant d’utiliser la police municipale comme un CCAS,
* d’afficher clairement leurs objectifs en matière de lutte pour la tranquillité publique,
* d’entamer les démarches auprès des familles des individus concernés par l’agression en partenariat avec la SDH afin de les expulser du quartier et du logement social,
* de porter plainte auprès de la SDH contre les individus concernés

Il n’est pas normal que dans notre ville, des individus puissent faire leur loi, sans respecter celles de la république et que l’on continue à leur octroyer le bénéfice de prestations sociales alors qu’ils contribuent à la dégradation des biens et des personnes.

http://www.ledauphine.com//isere-sud/2015/12/03/des-agents-de-mediation-attaques-et-braques-au-village-2

Magalie VICENTE
Conseillère municipale UMP à Échirolles
Candidate de la droite, du centre
et de la société civile à la mairie d Échirolles pour 2014