Communiqué du groupe Echirolles pour la vie après l’accident de rodéo à Villeneuve

Retrouvez l’article du DL ce jour

“Il chute du scooter volé en s’enfuyant”, écrivions-nous dans Le Dauphiné Libéré d’hier.

Une histoire de rodéo… Et comme les faits se sont produits mardi à Échirolles, l’élue Magalie Vicente (Les Républicains), au nom du groupe “Échirolles pour la vie”, réagit et demande “au maire de mettre en place une bonne fois pour toutes une stratégie de lutte contre les rodéos sur la ville. En effet, malgré nos alertes et courriers, la Ville continue d’affirmer qu’elle fait tout ce qu’elle peut quand les rodéos se multiplient et ce, devant ses yeux.

Renzo Sulli a répondu que si nous avions des propositions, elles seraient les bienvenues. Rappelons que nous avions déjà fait une liste de propositions au printemps 2014, refusée par la majorité […] Qu’à cela ne tienne ! Notre groupe met aujourd’hui Renzo Sulli au défi de tenir ses engagements, en prenant en compte nos propositions. Nous demandons au maire de mettre en place dès que possible des contrôles systématiques sur les lieux stratégiques identifiés de rodéos et ce, de manière régulière en semaine et le week-end, afin de contrôler, arrêter et confisquer les motos, quads et autres scooters qui servent aux délits.

Quand on voit circuler les mêmes motos et scooters à répétition dans les mêmes quartiers et que leurs conducteurs sont clairement identifiés, il est facile de mettre en œuvre une stratégie pour les stopper. Tout est question de volonté, certaines communes le font, pourquoi pas nous ? […] Par ailleurs, nous proposerons à nouveau une série de mesures pour le conseil municipal de septembre”.