CONSEIL MUNICIPAL DU 15/12/2014 : transfert de compétences à la METRO

Intervention de notre groupe sur les délibérations relatives au transfert de compétences à la METRO

Notre groupe aurait bien aimé pouvoir voter une telle délibération marquant l’ancrage de son positionnement en faveur de la nouvelle métropole. Toutefois, au regard de nos précédentes interventions sur le sujet, n’en déplaise à l’exécutif, au regard des remarques faites et notamment de l’interpellation de M. FERRARI lors des assises citoyennes qui, pour ne pas nous donner raison en public, a répondu de manière erronée, et enfin au regard de l’ensemble des interventions de mes collègues élus à la METRO, nous sommes obligés de nous abstenir sur ces prochaines délibérations.
Pourquoi ?
A la simple lecture de ces documents, délibération et convention, effectivement, l’on aurait pu voter ! Mais c’est sans compter sur la collaboration existante des élus de droite et du centre sur le territoire de cette nouvelle métropole, qui nous a demandé de changer nos méthodes de travail et de donc de nous associer pour travailler de manière cohérente dans l’intérêt général, collaboration qui nous permet aujourd’hui d’avoir une vision très précise de l’avancée des travaux de l’exécutif et qui nous contraint donc à faire les remarques suivantes.

Et je vous rassure tout de suite, Renzo Sulli, dans notre association entre élus, il n’est pas compris la rédaction de mes interventions par mes collègues ! Mais vous ne pouvez pas nous reprocher d’être un des seuls groupes (UMP UDI) à être cohérent dans ses votes sur le territoire, ce qui prouve que non seulement, nous sommes organisés, mais aussi que, bien que nous ne soyons pas élus à la METRO, nous sommes quand même bien informés et compétents pour répondre à nos concitoyens sur ce qu’il s’y passe !

Par ailleurs, l’enregistrement vidéo des conseils communautaires, nous permet de suivre l’évolution des débats et de nous rendre compte que la réalité est loin d’être aussi rose et facile qu’elle n’apparait au travers de ces textes, et que nos citoyens sont malheureusement trop éloignés de l’ensemble de ces débats pour se rendre compte que le passage à la future métropole se fait dans le total irrespect des oppositions et donc d’élus et de Maire de communes, qui pourraient en collaboration porter ce projet.

Car oui je le rappelle encore une fois, car il est bon de répéter et non de radoter, parce que vous en portez la responsabilité, Monsieur le Maire, faisant parti de l’exécutif, que cette métropole est la seule de France, oui nous parlons là d’une exception grenobloise, dont la gouvernance n’est assurée que par le biais de son bureau pour lequel la majorité a décidé de se dispenser des oppositions dans la construction du projet ! Alors vous pouvez aujourd’hui nous parler de co-construction et M. FERRARI peut répondre que les Maires peuvent s’exprimer pendant la conférence des Maires, il n’en reste pas moins que vous avez évincé l’opposition de l’exécutif, ce qui connote fortement la manière dont vous envisagez la gouvernance et qui est intolérable d’un point de vue démocratique et oui il convient de le souligner chaque fois que cela sera possible car c’est une exception à la grenobloise qui marque un profond mépris à l’égard des citoyens du territoire de cette métropole ayant voté pour leurs représentants locaux, exclus du bureau ! Intolérable et irresponsable !

D’autre part, sur le fond même des délibérations, relatif au transfert de compétences, nous avons là devant les yeux des délibérations très légères qui ne reflètent pas du tout l’enjeu de ces transferts évoqués notamment lors du conseil communautaire du 7/11.
Parce qu’il manque clairement des choses dans le projet de la métropole, il manque une vision très claire, une politique volontariste en matière d’économie notamment qui n’est pas affirmée, explicitée, ni mentionnée, existe-t-elle-même ? Parce que parler d’économie, de transfert de compétence sans analyser les éléments forts et faibles de l’attractivité du territoire, c’est manquer le sujet et ce qui a été fait ! Alors oui aujourd’hui, à notre niveau, cela n’apparait pas au travers de ces délibérations, mais c’est priver les habitants d’Echirolles du cœur du sujet que ne pas leur dire que l’exécutif de la métropole transfert aujourd’hui les compétences en matière d’économie sans être capable de fournir une analyse précise des points forts et points faibles de l’attractivité de notre territoire avec un projet concret et des idées de développement ! D’ailleurs, vous nous les avez présenté ces projets lors du conseil extraordinaire ? Lors des assises ? C’est regrettable !
Et parler de développement économique et d’attractivité sans évoquer la problématique de déplacement et donc sans proposer de projet concret pour l’amélioration de ces déplacements c’est irresponsable ! Mais vous avez réagit Monsieur le Maire aux interventions et je cite : « alors, essayez de nous faire croire que nous sommes dans une situation dramatique du point de vue des déplacements ! », vous ne considérez donc pas la situation comme dramatique ? Encore moins pour Echirolles alors ? Vous qui pourtant dites systématiquement qu’il y a urgence à revoir le rondeau, que la ville subit tous les jours la pollution ?
Nous n’allons pas refaire le débat ici mais il était important de pouvoir revenir sur le sujet et réaffirmer ce soir que ce projet de métropole manque terriblement d’ambition en écartant des problématiques essentielles de territoire dont son accessibilité pour envisager une attractivité économique performante même si Echirolles est le 2 ème bassin d’emplois de l’agglomération, vu le taux de chômage de l’agglo, il apparait quand même que les objectifs sont loin d’être atteints.
De plus, comment parler d’économie sans parler de la CFE, vous savez, celle que vous avez votée qui a largement pénalisé les entreprises et qui plus est, n’est pas équitable entre les territoires de l’agglomération, le pays voironnais étant nettement inférieur, de même qu’au Grésivaudan !
Par ailleurs, comment parler des situations des personnels et voter un transfert alors même que nous ne connaissons pas leurs ressentis puisque vous avez estimé que leurs réflexions et appréhensions ne nous regardaient pas lors de la réunion que vous avez faite aux personnels au mois de Septembre, à laquelle, je le rappelle j’ai été exclue.
Et pour finir le comble du comble, nous avons là des conventions qui disent quoi ? Simplement que dans l’attente que la metro soit prête pour accueillir ce transfert de compétence, celle-ci s’appuie sur l’expérience de gestion des communes pour assurer la continuité du service public, donc clairement c’est un aveu d’incompétence que vous nous présentez ce soir !

Alors comment envisager un passage serein à la future métropole et un transfert de compétences performant aujourd’hui quand on voit que tous ces sujets sont sans réponse et sans projets concrets ! Comment avoir confiance en l’exécutif en place ?

C’est impossible à ce jour, pas de co construction, absence totale de projets et de stratégie concrète de développement accompagnant et justifiant les mesures prises, c’est pour ces raisons que nous nous abstiendrons sur les 3 délibérations à venir.

Magalie VICENTE
Conseillère municipale UMP à Échirolles
Candidate de la droite, du centre
et de la société civile à la mairie d Échirolles pour 2014