Conseil municipal du 24/11/2014 où comment l’opposition est systématiquement censurée

A l’approche du conseil municipal de ce lundi soir, nous avions proposé un voeu relatif à lutte contre les 2 roues sur la ville.
En effet, nous avions déjà évoqué ce phénomène lors d’un voeu spécifique aux mariages en juin, mais il n’ a pas été voté et la majorité a répondu qu’elle faisait déjà le nécessaire.
Or, une pétition d’une centaine de signatures a été adressée à la mairie.
Pétition à la suite de laquelle, la majorité a organisé une réunion publique avec la police municipale et nationale pour aborder tous les problèmes subis par les habitants, mais n’a donné aucun élément de réponse concret, notamment sur les moyens qu’elle allait mettre en oeuvre ou non pour lutter contre ce phénomène très dangereux pour les citoyens.
Aussi, dans notre voeu nous avons rappelé l’historique, les faits et suggéré des propositions concrètes déjà mises en oeuvre dans d’autres villes pour lutter contre ces phénomènes et qui ont fait leurs preuves, soit :
* la mise en place de contrôles de police municipale récurrents sur les lieux déjà identifiés
* la verbalisation systématique de tous les véhicules qui dépassent le volume de sonorisation autorisé

* la mise en oeuvre de souricières afin d’arrêter tous les véhicules qui ne respectent pas le code de la route
* la verbalisation de tous les conducteurs en infraction

* et l’immobilisation des véhicules en cas de conduite dangereuse

Voici la réponse adressée par la majorité qui a encore une fois rejeté le voeu pour les motifs suivants :

Suite à votre proposition de voeu pour le prochain Conseil municipal, il a été décidé, par le maire et l’exécutif, qu’il ne sera ni enregistré en tant que tel, ni qu’il soit lu en séance par vous ou un-e représentant-e de votre groupe.

Le contenu de votre voeu – par les nombreuses injonctions qui y figurent – va à l’encontre des débats attendus et souhaités au sein des séances du Conseil municipal.

Par ailleurs, ce voeu – ne faisant que retracer vos opinions et positionnements politiques en tant que groupe minoritaire – n’a donc aucune raison d’être débattu ni même d’être voté en séance du Conseil municipal.

Cette réponse démontre particulièrement que la majorité refuse d’écouter, ni même de considérer l’opposition municipale. A court d’arguments, elle expose son vrai visage d’extrême gauche ! Ayant bien compris que nous comptions proposer au débat à chaque conseil, une thématique sous la forme du voeu, Renzo Sulli a indiqué qu’ils souhaitait revoir le règlement intérieur pour retoucher la rédaction du paragraphe sur le voeu : histoire de vous censurer encore plus, on vérouille tous les points d’entrées possibles !

Magalie VICENTE
Conseillère municipale UMP à Échirolles
Candidate de la droite, du centre
et de la société civile à la mairie d Échirolles pour 2014