Novembre 2013 :
des mises en concurrence bien légères

Beaucoup d’interventions de ma part, principalement sur les décisions municipales.

DÉCISIONS MUNICIPALES

2013/143
Durée de location de 36 mois des modulaires d’accueil des enfants de l’école Joliot Curie : contrat qui arrive à terme et la ville le reconduit sans remise en concurrence alors que le montant de plus de 50 000 euros annuel l’impose.

Pas d’indications en plus sur la nouvelle durée.
Dans ce cas pourquoi ne pas avoir envisagé l’achat ?
Qu’est il prévu pour pérenniser situation des élèves de l’école ?
réponse du Maire : instabilité des effectifs de l’école, nous sommes sur la pente descendante.

2013/151
Nous avions déjà signalé l’année dernière notre surprise de voir ce type de décision dans les décisions municipales même si l’autorisation a été donnée, l’engagement de la ville sur un prêt d’un montant de 1 412 010 euros devrait au moins être précisée et expliqué par voie de délibération par respect pour l’ensemble des conseillers municipaux.
Révision du taux intérêt en fonction de la variation du taux du livret A sans barre maxi.

2013/152
Pourquoi le taux a été renégocié seulement maintenant ? questionnement sur les process existant à l’époque de la contraction de ce type de contrat : vous dites aujourd’hui que la ville aurait pu prendre le risque de le laisser tel quel mais non, ce qui veut dire qu’à l’époque le risque a été pris…

Réponse du Maire : Emprunt dit à risque limité, paradoxalement nous avons gagné de l’argent avec cet emprunt 4. 70 % légère augmentation, 60 000 euros sur 4 ans de frais financiers pour sécuriser, on pouvait prendre le risque mais non.transformé en taux fixe complètement sécurisé, la ville n’a aucun emprunt à risque.

2013/158
Fourniture et pose de colombarium : annulation de la procédure de marché pour cause d’unité les travaux seront donnés à l’ancien titulaire. Et comment cela se fait il que vous vous en apercevez après coup, soit après le lancement de la procédure ? quel va-être le montant ?

2013/159 : marché surveillance des entrées et sorties des écoles par la régie de quartier PROPULSE
4662 + 7014.6 = 11 676.6 euros d’augmentation qui porte à 50 676.4 le montant du marché qui était initialement donc de 38 999.8 euros, ce qui fait une augmentation de 29.9 % soit près de 30 % du montant du marché, ce qui est plus du double de l’autorisation laissée par le juge administratif.

Cet avenant peut donc être considéré comme bouleversant l’économie du marché par conséquent, une autre procédure aurait du être lancée. Et j’en profite d’autant plus pour le signaler que nous allons avoir plus tard un marché d’insertion de pose et dépose de luminaires attribué aussi à PROPULSE dont les journaux ont évoqué largement la situation financière difficile mais que pour autant cela ne dispense pas la ville de respecter la règlementation pour l’aider.

Réponse du Maire : heureusement que le ville aide PROPULSÉ

2013/164 : prestation de régie publicitaire
Au regard du montant du marché je m’interroge sur le gain pour la ville : 30 000 euros dépensés pour un gain de combien ? peut on avoir les chiffres ?
Réponse du Maire : 57 % de recettes publicitaires soit 60 000 euros.

DÉLIBÉRATION N° 5 : projets FIJ : fonds initiatives jeunes

D’habitude nous avons le détail des projets ce qui nous permet d’avoir des objectifs écrits et argumentés, là très clairement , pour le projet jeunes « départ pour le cap d’Agde » difficile de penser que l’on ne paie pas des vacances à la mer surtout fin juin début juillet…

DÉLIBÉRATION 9 : Projet urbain Villeneuve les Essarts

Construction d’un centre médico social au bord de l’avenue des Etats Généraux, ainsi que des immeubles.
Intervention sur la hauteur des immeubles en bord de route : 8 étages + atiques ! Inadmissible, quelle qualité de vie on offre au habitants!De plus visuellement on ferme encore plus les espaces en ajoutant des barres.

DÉLIBÉRATION 12 : projet secteur Granges Sud

Remarque valable aussi pour la 14 : le taux d’intérêt de portage de l’opération foncière par l’EPFL passe à 2, 5 % au lieu de 1 % durant les 4 premières années. Même remarque que M. LABELLE. En 2009 ces terrains ont été mis en réserve foncière dans l’attente d’une opération d’ensemble, pour la délibération 14, c’était en 2007, j’ai envie de dire que l’on a mis la charrue avant les bœufs, et que l’on a eu les yeux plus grand que le ventre, le résultat final étant que des réserves ont été faites sans objectif précis et surtout concret et réalisable, simplement par suggestion et estimation, qui maintenant vont coûter très cher à la ville et pour combien de temps encore ?

Magalie VICENTE
Conseillère municipale UMP à Échirolles
Candidate de la droite, du centre
et de la société civile à la mairie d Échirolles pour 2014