De nouvelles caméras sur la ville : Oui, mais sans volonté politique, ce n’est qu’une illusion encore !

Lundi soir, pendant le conseil municipal, la ville a présenté une délibération proposant d’augmenter le parc de caméras actuel ! Sauf que depuis 2011, plus une seule caméra n’avait été achetée et le système a été laissé à l’abandon!

Retrouvez ci – après notre intervention relative à la délibération, ainsi que le courrier officiel de demande démission de l’adjoint à la tranquillité publique, que nous avons porté directement à M. le Maire lundi soir avec les 100 premières signatures de la pétition, qu’il refuse toujours d’admettre.

Notre groupe va bien entendu voter cette délibération qui constitue une demande de subvention.

Toutefois, nous ne pouvons voter cette délibération sans rappeler fortement combien la politique de tranquillité publique menée par M. MONEL est un mensonge !

Tant d’épisodes à la police municipale depuis votre prise de fonction, M. MONEL, que l’on pourrait titrer Echirolles’s SECRET STORY !

Oui vs savez l’émission de téléréalité où les candidats sont filmés et leurs histoires montées de toutes pièces !

Eh bien à Echirolles, la police municipale c’est ça ! Et c’est loin d’être la faute des agents mais simplement celle des élus !

2 ans que vous mentez au travers de multiples actions de communication alors qu’au fond il n’y a jamais eu de véritable intention de faire quoi que ce soit !

D’ailleurs, il n’y a qu’à voir le détail des années d’installations des caméras que vous nous transmettez pour se rendre compte que depuis 2011 rien n’a été fait !

Vous avez clairement laissé dépérir tout un système pendant plus de 5 ans !!!! 5 ans M.MONEL que cette majorité à la tête de la ville a laissé le système de vidéoprotection dépérir sans investissement ni réflexion alors même que la délinquance devenait l’un des sujets de préoccupation majeure des échirollois ! 5 ans de VIDE quand la vidéoprotection démontre son efficacité dans la résolution des enquêtes, 5 ans de VIDE abyssal pendant lesquels les scooters, les quads et les motos envahissent nos trottoirs et parcs publics au quotidien et mettent la vie des échirollois en danger devant vos yeux sans que vous ne leviez le moindre petit doigt, alors même que les principaux auteurs sont clairement identifiables et identifiés !

Alors osez dire que la ville s’engage fermement dans un plan de lutte contre la l’insécurité, clairement nous n’avons sans doute pas la même définition de l’adverbe « fermement »

Comme nous l’avons indiqué dernièrement par voie de presse, la situation de la ville ne peut plus durer et ce ne sont pas quelques caméras que vous allez enfin développer qui règleront le problème du malaise de la police municipale !

Parce que le problème est politique !

Oui M. MONEL, Le mensonge doit cesser, et nous tenons à rappeler que ce ne sont pas les agents que nous visons mais bien le politique qui empêche justement les personnels de travailler.
Des mensonges permanents malgré nos interpellations sur le sujet, de la communication, sans cesse, la culture de l’excuse sur le dos de l’Etat quand certaines collectivités s’en sortent très bien, mais à Echirolles, NADA, que dalle, rien !!!

UN pseudo audit dont aucune consigne n’a été mise en place, pas d’organisation, des règles bafouées, des consignes politiques très strictes ….

Et Malgré tout, devant l’ensemble des témoignages, des faits prouvés, vous continuez de nier, vous continuer d’entrainer en plus dans votre mensonge des personnels, qui les pauvres n’ont pas beaucoup d’autres options que de venir à votre secours puisque ils vous doivent bien ça vu que vous êtes allés les chercher !

La seule question qui se pose c’est donc celle-ci, mais pourquoi avez-vous tant attendu ?? Si c’était vraiment au cœur de vos préoccupations et de vos objectifs, vs auriez déjà mis en œuvre ce plan et déposé un dossier dès 2014 !

Ce plan d’investissement matériel est enfin une bonne chose mais il ne sera efficace qu’en s’accompagnant d’une volonté politique ferme, cette fois, de faire respecter les lois de la république sur le territoire, une volonté ferme de mettre les effectifs nécessaires derrière les caméras et sur le terrain pour s’assurer d’une police municipale forte et respectée.

Quant au Front national qui ouvre sa bouche sans cesse en profanant des mensonges, j’espère qu’il aura suffisamment d’intelligence pour comprendre les raisons de notre vote ainsi que nos arguments !
Parce qu’A ECHIROLLES, pour M. JOLLY, SON PARTI C’EST SA POMME !
Lui qui n’habite même pas la ville, et n’en connait pas les véritables richesses, passe son temps à coups de communiqués, à critiquer pour se mettre en avant.
Sans doute trop accaparé par l’ensemble de ces nouveaux mandats, le récent élu cumulard, (qui ose critiquer les cumuls des autres), n’a pas le temps de travailler à proposer des solutions pour les échirollois, ce que notre groupe « Echirolles pour la vie » fait et qu’il ne peut nous enlever.
Nous tenions aussi à rappeler également à M. JOLLY que notre groupe est la représentation de la Droite et du Centre.
Sans rentrer dans le fond qui nous abaisserait, vu le niveau des remarques, M. JOLLY expose parfaitement dans son communiqué, le côté égocentrique de sa personnalité, car si l’intérêt des échirollois était vraiment sa priorité, il saluerait le travail que nous avons fait et l’appuierait en tant qu’élu constructif.
Ainsi, Nous, échirollois, nous invitons la population échirolloise à prendre connaissance de l’ensemble des dysfonctionnements et à signer la pétition que nous lançons sur les réseaux sociaux pour demander la démission de l’adjoint à la tranquillité publique, accessible sur le site www.echirollespourlavie.com et sur la page Facebook du groupe !

Nous voterons donc pour cette délibération tout en continuant à vous demander de mettre fin au mensonge de M. MONEL en lui demandant de démissionner.

C’est pourquoi, nous profitons de cette délibération pour vous lire publiquement le courrier officiel que nous vous adressons ce soir :

OBJET : demande de démission du 1er adjoint

Monsieur le Maire,

Le groupe Echirolles pour la Vie souhaite aujourd’hui mettre un point final au plus gros mensonge de la majorité municipale, relatif à la tranquillité publique ! Depuis des années déjà, mais surtout depuis le nouveau mandat, la majorité, par la voix de son adjoint à la tranquillité publique, n’a eu de cesse de communiquer sur sa soi-disant volonté politique de développer une police municipale de qualité sur la ville.

Or, depuis tout ce temps, nous dénonçons systématiquement les dysfonctionnements, qu’ils soient organisationnels ou politiques, qui empêchent la police municipale de faire son travail correctement et qui nuisent à la sécurité sur la ville.

Entendre un policier municipal dire aux habitants qu’il a reçu des instructions de la majorité de ne pas intervenir est inacceptable et c’est pourtant le quotidien des échirollois !

Nous vous demandons, Monsieur le Maire, d’assumer vos responsabilités en tant que 1er magistrat de la ville et de prendre le problème de la tranquillité publique à bras le corps une bonne fois pour toute, afin que l’on puisse obtenir des résultats ! Nous portons ainsi à votre connaissance que je suis pleinement volontaire pour aider la ville à construire et déployer une vraie politique de tranquillité publique !

Par ailleurs nous vous demandons, Monsieur le Maire, que des mesures soient prises à la tête de la police municipale, pour rétablir l’ordre et l’organisation.

Entre la lutte contre les nuisances des 2 roues pour lesquels notre vœu avec des propositions fortes avait été faites, les agressions systématiques des forces de l’ordre dans certains quartiers, des négociations sans fin pour la paix sociale, des policiers non disponibles, des effectifs en manque, un audit de 20 000 €… rien ne change et la situation de la ville s’aggrave.

Le fonctionnement du CSU est une illusion à lui tout seul, quand on sait que le parc des caméras ne fonctionne pas, que celles-ci ne sont pas maintenues, que les agents ne sont pas en nombre pour assurer un travail de qualité, que les agents du CSU ne sont en fait que des agents issus du service tremplin en attente d’une nouvelle affectation…

Malgré les quelques annonces sur le super plan de prévention et de lutte contre la délinquance, communiqué devant le Préfet, aucune volonté politique manifeste ne permet à la ville aujourd’hui d’assurer la tranquillité publique de ses habitants.

C’est une honte de prendre les échirollois pour des imbéciles depuis tout ce temps et c’est inacceptable quand on connait les évènements qui ont eu lieu dernièrement !

Nous vous demandons, Monsieur le Maire de rendre des comptes sur ces pratiques qui conduisent à la mise en danger de la vie des habitants !

Notre groupe vous informe par ailleurs qu’il a interpellé le Préfet sur ces pratiques.

Nous souhaitons dire STOP aux MENSONGES, STOP à la SUPERCHERIE, STOP aux déclarations d’intentions, nous demandons expressément la DEMISSION de l’adjoint à la tranquillité publique qui ment depuis plus de 2 ans aux échirollois et n’a de respect pour personne, son attitude révèle son incompétence à gérer un service de la plus haute importance.

M. Monel cultive l’art de l’excuse en continu, malgré les éléments présentés mettant en avant les dysfonctionnements, il continue de nier l’évidence, de reporter la faute sur l’Etat et de se féliciter des moyens développés sur la ville, qui lui semblent à la hauteur des enjeux !

Le bien vivre ensemble passe par la sécurité et il n ‘y a pas de liberté sans sécurité.

Magalie VICENTE
Présidente du groupe Echirolles pour la vie