Echirolles pour la vie dit NON à la modification de PLU pour le futur projet KARTING

Lors du conseil municipal du 26/10/2015, la modification du PLU était à l’ordre du jour afin de pouvoir continuer le projet KARTING engagé par la majorité.
L’enquêteur public a donné un avis favorable au projet, toutefois, avec une réserve obligatoire, diminuer la hauteur prévue de R+7 à R+6.
Notre groupe ne partage, ni la forme, qui a été mise en place pour la définition de ce projet, ni le fond, qui dénature le quartier au travers du nombre de logements proposé et de leur hauteur, ainsi que de nombreux aspects du programme qui manquent de clarté.

Voici notre intervention :
Notre groupe votera contre cette délibération pour diverses raisons :
La première raison : Nous ne partageons pas la même vision d’aménagement de ce quartier. Nous l’avions indiqué d’ailleurs dans notre programme de campagne de 2014, nous souhaitions aménager ce site en faveur des enfants autistes et des personnes âgées avec un développement d’activité médicale sur le secteur qui souffre d’un manque de médecins à proximité. Ce qui permettait de maintenir et développer l’emploi et l’activité sur le quartier sans nuire aux habitants, bien au contraire.
Vous avez fait un autre choix, dommage pour les habitants du quartier, ce choix de projet guidé par votre idéologie politique ne nous convient pas. Vous l’avez toutefois légèrement modifié pour qu’il passe mieux que la première fois, en y ajoutant une petite dose de personnes âgées, mais on ne sait pas trop, comment ni ou ni qui, une petite dose d’activités commerciales, mais sans suivi de qualité ni volonté politique, vu l’avenir réservé actuellement aux locaux d’activité du RDC, on imagine déjà ce que cela va donner, et puis une petite dose de pseudo concertation, parce que les résultats électoraux du quartier ne vous ont pas laissé le choix. Ce projet vous avez déjà fait perdre un électorat qu’il fallait reconquérir !
Mais penser que 4 réunions d’atelier projet tels qu’ils ont en plus été menés allaient rassuré les habitants du quartier c’est illusoire !
Si vous ne comprenez pas, aujourd’hui que les habitants ne veulent pas de hauteur même à 6 et de logements sociaux c’est que vous avez choisi clairement de ne pas les entendre et respecter leur avis de la concertation. Car tout le monde est unanime sur le fait qu’il faut trouver un aménagement mais pas celui que vous proposez !
Parce que les seuls points positifs sont la cantine, le gymnase et le pôle personnes âgées dont nous n’avons aujourd’hui, aucune garantie, puisque ce sont des infrastructures que vous allez faire porter par le promoteur qui forcément va le répercuter financièrement sur le prix du logement.
Finalement, c’est toujours le chat qui se mord la queue, avec un risque encore pour les habitants, c’est que la proportion de logements sociaux va s’agrandir au regard de l’accession à la propriété et que par manque de gestionnaire pour la partie réservée aux personnes âgées, finalement on sera contraint et forcé d’abandonner le projet.
On lit à travers un livre déjà ouvert sur plusieurs pages dans cette ville et rien de tout cela n’est rassurant.
Encore moins le choix du promoteur qui, lui, est dans les petits papiers de nos élus vu le nombre de terrain qui lui sont réservés ces dernières années ! C’est vrai qu’avoir au sein de son cabinet un architecte paysagiste qui est à la fois juge et partie ça facilité l’entente et la collaboration !
Enfin, les mensonges perpétuels de nos élus sur le sujet, illustrés par des propos relatés au commissaire enquêteur et en réunion publique ne nous rassurent pas sur l’avenir du projet. Une habitante a ainsi indiqué qu’au cours d’une discussion avec Monsieur le Maire il lui affirmé qu’il n’était pas question d’avoir 7 étages pour le projet KARTING, elle se demande donc s’il faut avoir confiance en sa parole ! Quant à celle de M. SCHUMIATCHER nous n’avons plus de doute puisqu’il a clairement indiqué en réunion publique de l’atelier projet que l’association PHARE est d’accord avec le R+7 !
Quand le mensonge prend l’ascenseur la vérité prend l’escalier mais finit toujours par arriver !
Les 2 thèmes qui reviennent systématiquement au travers des questions et remarques des habitants : la hauteur des immeubles et l’impact sur le quartier, les réunions d’information n’ont donc pas répondu aux inquiétudes des habitants.
Par ailleurs, il est rassurant de voir que sur certains sujets nos élus de l’agglomération partagent mots à mots les mêmes points de vue, puisque la réponse de la métro à la question de la suppression d’un étage est ahurissante et correspond à une réponse déjà donnée par l’architecte urbaniste en réunion publique. Heureusement, le commissaire enquêteur est lucide : la justification du R+ 7 par la Métro est qu’elle permettrait l’expression des architectes lors de la conception ultérieure du projet, le commissaire enquêteur répondant que c’est surprenant puisque cela pourrait signifier que ceux-ci ne peuvent bien s’exprimer qu’au travers des bâtiments de grande hauteur !
Concernant les logements sociaux, le commissaire enquêteur précise que le pourcentage prescrit par la ville est un choix politique affiché.

En conclusion, nous avons un projet jugé démesuré par tous les intervenants, habitants du quartier, avec des hauteurs trop hautes qui ne respectent pas l’environnement pavillonnaire, des logements sociaux encore, parce que soi disant le quartier n’en n’a pas assez, des incertitudes nombreuses sur la définition précise du projet. Nous aurions pu apprécier cette délibération autrement si le projet était revu et précisé avant son passage en Métro, mais en l’état ce n’est pas possible.
Nous voterons contre cette délibération.

Magalie VICENTE
Conseillère municipale UMP à Échirolles
Candidate de la droite, du centre
et de la société civile à la mairie d Échirolles pour 2014