Les workshops d’Echirolles pour la vie : article du dauphiné Libéré du 24/04

Il est grand temps pour les échirollois de devenir acteurs de leur avenir !
L’augmentation des impôts n’est pas une fatalité, elle aurait pu être évitée si la ville avait anticipé en réduisant son train de vie ces dernières années :

Renzo Sulli disait d’ailleurs en janvier 2014 « la fiscalité n’est pas une variable d’ajustement »
Rejoignez nous sur echirollespourlavie.com, participez à la construction de projets citoyens!

Retrouvez l’article du DL de ce jour sur les workshops que lançons, en espérant vous y retrouver prochainement !
Et n’hésitez pas à nous solliciter sur un thème particulier en nous contactant via mail !

Les Échirollois en ont-ils toujours envie ? Après les élections départementales et leurs meetings de campagne, après le “printemps de la concertation” dédié au projet des Essarts/Surieux… les rencontres citoyennes attirent-elles encore les habitants ?

“Échirolles pour la vie”, en tout cas, y croit. Son objectif est clair : « Intéresser les gens, même les abstentionnistes, et lancer le débat. »

L’association, évidemment très liée au groupe politique (UMP/UDI) du même nom, va ainsi organiser au mois de mai son tout premier atelier thématique. Une rencontre ouverte à tous, au plus grand nombre même. Tous ceux que le sujet d’un soir intéressera. Quel sujet, d’ailleurs ? « On l’annoncera en mai », lance Magalie Vicente, conseillère municipale d’opposition. Il est déjà choisi, et on parie, sans trop de risques, qu’il touchera de nombreux Échirollois… !

« Nous inviterons des intervenants, pas des politiques, pour qu’ils débattent avec les gens : notre idée est avant tout d’écouter ce que les habitants ont à dire. Nous voulons travailler avec eux sur des projets qui les concernent, et porter ensuite ces projets, via des vœux, aux réunions du conseil municipal », détaille l’élue. Qui tacle au passage la « mascarade de concertation » sur les Essarts : « Les gens ont compris ça, et résultat, ils ne viennent plus ! »

Alors, « en réaction » à la démocratie participative actuellement proposée par la Ville, “Échirolles pour la vie” veut « des workshops ouverts, sur des vrais sujets, qui préoccupent vraiment les Échirollois : et il y a de quoi faire, dans chaque quartier de la ville ! »

La première date n’est pas encore arrêtée, l’association est en attente pour la salle demandée : mais ce sera en mai. Ensuite, après la pause estivale, les ateliers devraient avoir lieu une fois par mois, sur un thème différent à chaque séance.

Isabelle CALENDRE