NON A L’AUGMENTATION DE LA FISCALITE !

Le mois de février a été l’occasion pour la majorité communiste de livrer ses orientations budgétaires. 2 leviers majeurs ont été présentés, choisis pour financer les projets face à la diminution des dotations de l’Etat.

Le premier étant l’augmentation de la fiscalité au travers de la taxe foncière notamment, le deuxième, la baisse des dépenses de fonctionnement.
Maintenant que les dotations ne seront plus là, il faut drastiquement réduire le train de vie et les solutions envisagées par la ville vont toucher de très près le service public apporté aux échirollois. Toutefois, cette réduction se fait avec un amateurisme et une agitation jamais vus, en défilant dans les services et demandant aux personnels de trouver eux mêmes des solutions d’économies. Pour exemple, la majorité va supprimer la maison de l’enfant, alors même que l’argent public est gaspillé depuis plusieurs années au travers du budget du CCAS, le nombre d’employés étant injustifié, notamment les CDD et les rémunérations étant disproportionnées. La chambre régionale des comptes dans son rapport a mis en évidence un certain nombre d’anomalies dans la gouvernance du CCAS, comme la rémunération de personnels en heures supplémentaires pour les élections régionales de 2010, jusqu’à 3247 euros ! Je vous laisse imaginer ce qu’il a pu en être des élections municipales !
Notre groupe dénonce aujourd’hui les choix qui sont faits par les communistes qui vont toucher chacun de vous au quotidien, alors même que dans une totale opacité, certains bénéficient d’avantages considérables, comme un ancien élu qui se retrouve collaborateur de cabinet et dont la majorité ne souhaite pas communiquer son indemnité.
Retrouvez l’ensemble de nos observations lors du débat du 2 février sur le site echirollespourlavie.com.

Magalie VICENTE
Conseillère municipale UMP à Échirolles
Candidate de la droite, du centre
et de la société civile à la mairie d Échirolles pour 2014