Projet immobilier
ILYS et CELESTRIA (La Butte)

Jeudi 11 septembre, nous sommes allés à la Butte pour assister à la réunion de présentation du projet YLIS et CELESTRIA, logements prévus autour du centre médico social. Nous avions voté contre ce projet de logements qui prévoit des appartements en bordure de l’avenue des Etats Généraux dont un R+9 dans un quartier où les difficultés pour les familles sont quotidiennes.

DU SOLEIL SUR LA TERRASSE OUI… MAIS N’OUBLIEZ PAS LES BOULES QUIES

Nous avons presque été convaincus par l’architecte qui a conçu les immeubles et vendu son projet en vantant les mérites des magnifiques terrasses ensoleillées qui sont les points forts des appartements… sauf qu’en plus de sortir les lunettes de soleil pour profiter du soleil il ne va pas falloir oublier d’acheter les boules quies pour profiter de la tranquillité !!! Parce qu’on parle bien de l’avenue des Etats Généraux, une avenue en 2*2 voies, axes de circulation incontournable entre Echirolles et Grenoble.

DES LOGEMENTS EN ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ

Par ailleurs, nous avons appris que la dominante souhaitée par la ville était de l’accession à la propriété afin de permettre aux habitants du quartier d’en bénéficier et de les privilégier par rapport à des extérieurs. Nous attendons la suite du programme pour savoir combien de personnes du quartier seront véritablement en accession et si tous les appartements seront vendus…..Car même si les logements seront neufs et bénéficieront de services attractifs, via le centre médico social, le quartier reste toujours celui de Villeneuve avec ses problématiques et le programme de rénovation ne sera pas encore entamé. Dressé en bordure de l’avenue les 9 étages et les 6 autres ne seront que des hauteurs au milieu des autres barres d’immeubles qui bordent l’avenue et qui ne sont plus toutes jeunes…

UN PROJET QUI PERMETTRA LA RELANCE DE L’ÉCONOMIE GRENOBLOISE

L’accent a aussi été mis sur la relance probable de l’économie locale grenobloise suite aux nombreux travaux engagés, nous serons donc vigilants sur les analyses des mises en concurrence et des titulaires retenus afin de vérifier leur localisation dans l’agglomération.
Le Maire a ainsi précisé aussi que la volonté de la ville est de pouvoir permettre aux jeunes du quartier de travailler sur les chantiers, ce seront donc des clauses d’insertion qui seront mises dans les marchés.

UN PROJET QUI MOBILISE PEU…

La réunion s’est ensuite poursuivie par une série de questions de la part des habitants qui n’étaient pas nombreux pour cette présentation. Il faut dire qu’encore une fois, le moment n’est pas particulièrement bien choisi avec la rentrée, les moments de disponibilité en soirée sont difficiles et la moyenne d’âge de la population présente démontre bien que les familles avec enfants n’ont pu participer. Quant à la communication faite sur cette présentation, cela ne change pas…

D’ailleurs, un commerçant de la place Beaumarchais, en face, a témoigné en indiquant qu’il avait été surpris de ne pas avoir été associé au projet. L’on revient toujours à la même chose, la majorité considérant que les projets de quartier ne concernent que le quartier en question et pas ceux environnants, dans ce cas il s’agit de traverser l’avenue donc il y a forcément un impact sur le quartier autour.

UNE CONCERTATION TOUJOURS CLOISONNÉE

Nous sommes toujours dans le cloisonnement par facilité et non dans l’ouverture et la concertation qui profiterait au plus grand nombre. La ville est déjà divisée en terme de territoire et la volonté politique et communicative de la majorité ne fait que renforcer cette division plutôt que d’essayer que chacun soit concerné par l’avenir des quartiers et de les ouvrir à l’ensemble de la population. C’est un problème récurrent à Échirolles contre lequel les habitants se manifestent mais se heurtent systématiquement à la même réponse : « vous n’êtes pas directement concernés… » Cette réponse à mon sens en dit long sur la conception et le regard de la majorité sur l ‘évolution de la ville.

DES RODÉOS QUI NUISENT À LA TRANQUILLITÉ PUBLIQUE

Enfin, un habitant a ajouté aussi la problématique de l’avenue des Etats généraux, très bruyante et demandé si des travaux allaient être engagés pour sécuriser l’avenue et réduire la vitesse, sachant que cet été les rodéos de motos ont été incessants. Rodéos vous avez dit ? Mais la majorité a indiqué qu’elle faisait le nécessaire déjà… sauf qu’elles sont toujours là !

AU FINAL, DU BETON ENCORE DU BETON !

Au final, la butte d’espaces verts sera rasée au profit d’un immeuble qui n’empêchera pas l’école qui se trouve derrière de profiter du soleil, nous en sommes soulagés, dans un quartier qui nécessite la création d’espaces de vie et de jeux pour les enfants, il y aura du béton, certes plus joli que l’ancien mais du béton au milieu du béton, encore une fois, à 300 mètres de l’implantation du camps de Roms visible en bordure de route… Après, on va nous parler d’attractivité !

Magalie VICENTE
Conseillère municipale UMP à Échirolles
Candidate de la droite, du centre
et de la société civile à la mairie d Échirolles pour 2014