Réunion bilan de la concertation sur les Essarts

Mercredi soir se déroulait à la Butte la réunion de bilan de l’acte 1 de la concertation menée dans le cadre de la réhabilitation des Essarts!

Une très longue réunion réunissant de nombreux élus et partenaires mais seulement une dizaine d’habitants.
Triste bilan de concertation pour une majorité qui dit mettre tous les moyens en oeuvre pour la démocratie participative.
Pourtant, les perspectives étaient immenses au regard de l’attente de la population qui avait pu s’exprimer dans de nombreuses vidéos.
Le manque de présence des habitants mercredi lors de cette restitution démontre donc une non adhésion au projet défendu par la ville tant sur le fond que sur la forme!
La fausse concertation menée par la majorité n’a pas convaincu les habitants qui ont bien compris que malgré leur implication ils ne sont pas écoutés.
Mais ce n’est pas étonnant lorsque l’on voit que malgré la volonté affichée des habitants de demander des commerces de proximité ainsi que des jeux pour les enfants, la majorité répond par de la construction tout autour du quartier. Quant à la tour n° 5 qui devait être détruite au profit de commerces, finalement elle ne le sera pas..
Une majorité donc qui peine à rassembler autour de son projet entre ambition politique et prise en compte des voeux des citoyens.
Un triste bilan donc pour la majorité mais surtout pour les citoyens du quartier qui avaient de belles ambitions pour l’amélioratio
n de la qualité de vie !

Magalie VICENTE
Conseillère municipale UMP à Échirolles
Candidate de la droite, du centre
et de la société civile à la mairie d Échirolles pour 2014

Retrouvez l’article du DL rédigé par Isabelle CALENDRE :

Réhabilitation des Essarts : fin de l’acte 1
Tout sera, peut-être, enfin, acté à la mi-décembre. Pour le moment, la Ville attend toujours la décision de l’État, concernant l’aide financière éventuellement consentie pour la réhabilitation du secteur Essarts/Gâtinais (qui pourrait être élargi à Essarts/Surieux…).
Une attente qui n’en finit pas, mais que la municipalité a plus que “meublé”, via de nombreuses réunions de concertation avec les habitants. Le bilan de cette première phase de réflexion était ainsi présenté hier à la Butte, et ce fut une longue, très longue soirée…
« Immensément social »
Chapeautée par le service “Égalité démocratie locale”, la concertation a permis aux habitants de s’exprimer, et de “rêver” leur quartier idéal. Un fantasme que les participants à la réunion ont pu découvrir, via notamment une exposition présentant des paroles d’Échirollois. Place ensuite aux enfants du quartier, coachés par Yves Béal : ils ont lu des textes qu’ils ont eux-mêmes rédigés, autour de leurs envies pour cet espace de vie. Un moment de poésie bienvenu, pour un dossier ô combien concret…
Plus d’une heure trente était déjà passée, lorsque le maire, Renzo Sulli, a pris la parole, évoquant à travers cette réhabilitation « un dossier immensément social, d’amélioration des conditions de vie des habitants ». Un dossier soutenu par la future Métropole (qui serait maître d’ouvrage), et évidemment par la Ville de Grenoble, dont la Villeneuve est également concernée.
La soirée s’est poursuivie par une séance, très appréciée, de “théâtre forum”, mettant en scène les réactions que peuvent avoir les habitants face à ce projet de rénovation. Le public, sollicité par la compagnie “Petits pas pour l’homme”, a largement participé, soulignant la nécessité de pédagogie sur un tel dossier.
La tour du 5 Auvergne devrait rester debout
Enfin – il était 20h et le public était là depuis 17h… -, la discussion s’est engagée sur le bilan proprement dit : celui de quelque 20 mois de concertation, depuis le vrai lancement du projet. Un exposé en a rappelé les grands objectifs, et les questions les plus fréquemment soulevées.
« Quid de la tour du 5 Auvergne ?”; “Et de l’école Marat ?”; “Les loyers vont-ils augmenter ?”; “Quelle place pour le centre social et la halte-garderie ?”; “Que deviendra la butte (la mini-colline, pas la salle…)?”; “Y aura-t-il des commerces ?”… Autant d’interrogations qui n’ont pas forcément trouvé de réponses hier, puisque toutes ne sont pas tranchées. On a tout de même appris que, finalement, et contrairement à ce qui avait été imaginé, la tour du 5 Auvergne ne serait pas détruite, puisque ce qui était envisagé à la place (activité économique) ne se fera pas. En revanche, les entrées 7 et 9 Limousin seront bien démolies… Mais on a surtout appris que rien n’était arrêté encore, et que la concertation était plus que jamais à l’ordre du jour. Pour que ce projet (sur lequel nous reviendrons prochainement) soit vraiment celui de tous…
I. calendre