Tranquillité publique : réclamons la démission de T. MONEL

Le groupe Echirolles pour la Vie souhaite aujourd’hui mettre un point final au plus gros mensonge de la majorité municipale, relatif à la tranquillité publique !

Depuis des années déjà, mais surtout depuis le nouveau mandat, la majorité, par la voix de son adjoint à la tranquillité publique, n’a eu de cesse de communiquer sur sa soi-disant volonté politique de développer une police municipale de qualité sur la ville.

Or, depuis tout ce temps, nous dénonçons systématiquement les dysfonctionnements, qu’ils soient organisationnels ou politiques, qui empêchent la police municipale de faire son travail correctement et qui nuisent à la sécurité sur la ville.

Entendre un policier municipal dire aux habitants qu’il a reçu des instructions de la majorité de ne pas intervenir est inacceptable et c’est pourtant le quotidien des échirollois !

Nous demandons à Monsieur le Maire, d’assumer ses responsabilités en tant que 1er magistrat de la ville et de prendre le problème de la tranquillité publique à bras le corps une bonne fois pour toute, afin que l’on puisse obtenir des résultats ! Nous portons ainsi à la connaissance de la majorité que Mme vicente est volontaire pour aider la ville à construire et déployer une vraie politique de tranquillité publique !

Par ailleurs nous demandons à Monsieur le Maire, que des mesures soient prises à la tête de la police municipale, pour rétablir l’ordre et l’organisation.

Entre la lutte contre les nuisances des 2 roues pour lesquels notre vœu avec des propositions fortes avait été faites, les agressions systématiques des forces de l’ordre dans certains quartiers, des négociations sans fin pour la paix sociale, des policiers non disponibles, des effectifs en manque, un audit de 20 000 €… rien ne change et la situation de la ville s’aggrave.
Le fonctionnement du CSU est une illusion à lui tout seul, quand on sait que le parc des caméras ne fonctionne pas, que celles-ci ne sont pas maintenues, que les agents ne sont pas en nombre pour assurer un travail de qualité, que les agents du CSU ne sont en fait que des agents issus du service tremplin en attente d’une nouvelle affectation…
Malgré les quelques annonces sur le super plan de prévention et de lutte contre la délinquance, communiqué devant le Préfet, aucune volonté politique manifeste ne permet à la ville aujourd’hui d’assurer la tranquillité publique de ses habitants.

C’est une honte de prendre les échirollois pour des imbéciles depuis tout ce temps et c’est inacceptable quand on connait les évènements qui ont eu lieu dernièrement !
Nous demandons à Monsieur le Maire de rendre des comptes sur ces pratiques qui conduisent à la mise en danger de la vie des habitants !

Notre groupe informe par ailleurs la majorité qu’il a sollicité le Préfet sur ces pratiques afin que des mesures puissent être prises rapidement.

Nous, échirollois, nous invitons la population échirolloise à prendre connaissance de l’ensemble des dysfonctionnements et à signer la pétition que nous lançons dès aujourd’hui sur les réseaux sociaux pour demander la démission de l’adjoint à la tranquillité publique, accessible sur le site www.echirollespourlavie.com et sur la page Facebook du groupe !
Nous souhaitons dire STOP aux MENSONGES, STOP à la SUPERCHERIE, STOP aux déclarations d’intentions, nous demandons expressément la DEMISSION de l’adjoint à la tranquillité publique qui ment depuis plus de 2 ans aux échirollois !

SIGNEZ LA PETITION SUR LE LIEN SUIVANT :


M. Monel cultive l’art de l’excuse en continu, malgré les éléments présentés mettant en avant les dysfonctionnements, il continue de nier l’évidence, de reporter la faute sur l’Etat et de se féliciter des moyens développés sur la ville, qui lui semblent à la hauteur des enjeux ! Rejoignez-nous, si nous ne sommes pas écoutés nous manifesterons devant la mairie et nous n’abandonnerons pas, un tel mensonge n’est pas digne d’un élu au service de l’intérêt général.

Magalie VICENTE
Conseillère municipale UMP à Échirolles
Candidate de la droite, du centre
et de la société civile à la mairie d Échirolles pour 2014